28 juillet 2006

Une approche, peut-être

Migrate_in_Dream_by_liquidkid1

La vie. Elle est si loin, elle est si proche. Elle est en nous comme la figure dans la pierre de taille. il faut les coups du sculpteur pour l'extraire. Il faut la brutalité radieuse d'un amour ou d'une petite mort, assoupie quelque part dans les plis du sang. La beauté suspendue dans le grain de l'air heurte un jour la beauté qui rêve au-dedans de nous, et c'en est fini, et tout commence : plus rien ne nous sépare de rien. tout est comme au premier matin du monde : donné. Répandu dans les nerfs comme dans les blés. Relevant de la seule appartenance à la terre douce et ombrageuse. Oui, l'âme, s'il y a quelque matière de la sorte, est ce remords du sculpteur, cette rognure du marbre que les ciseaux font jaillir dans le ciel, afin qu'un visage advienne, afin que les pierres parlent, marchent, en appellent à la clémence des hivers.

L'homme du désastre, Ch. Bobin

Posté par Ajual à 01:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Une approche, peut-être

Nouveau commentaire